Navigation | Déclaration des élus CFDT au comité central d’entreprise carrefour du 15 décembre 2016

Déclaration des élus CFDT au comité central d’entreprise carrefour du 15 décembre 2016

dimanche

Mr RABEC Directeur des Hypermarchés Carrefour France,

 

Pour votre première intervention dans cette instance du CCE les élus CFDT tiennent aujourd’hui à vous remonter les préoccupations des salariés comme nous l’avons fait au comité de Groupe du 23 novembre, hypermarchés sur 4 points.

>      Les dimanches

>      La Franchise

>      Conditions de travail

>      Projet social

Les dimanches :

Tout d’abord, concernant les dimanches, l’entreprise nous annonce vouloir ouvrir les hypermarchés le dimanche matin et nous a convoquer lors de 3 réunions en à peine 3 semaines pour modifier les accords d’entreprises.

Alors même que nous avions pu lire dans la presse en 2014 que Monsieur Georges Plassat notre PDG n’était pas du tout favorable à l’ouverture des grandes surfaces le dimanche ?

Sur la façon de faire : la CFDT regrette un calendrier de négociation qui relève du passage en force avec 3 réunions entre le 18 novembre et le 8 décembre.

Volontariat, organisation du travail, majoration, conciliation vie privée et vie professionnelle cela nécessite plus de 3 réunions !

Quant au fond, c’est-à-dire le travail du dimanche matin, si les salariés peuvent comprendre qu’un nombre limité d’hypermarchés dans une situation concurrentielle ou économique difficile puisse ouvrir, la CFDT est opposée à une généralisation et à une dérégulation de ces ouvertures car cela entraînera irrémédiablement toutes la concurrence vers des ouvertures 7 jours sur 7 sans compter l’ensemble des galeries marchande qui elles n’auront ni de majoration intéressante et encore moins le choix sur le volontariat nous avons aussi des responsabilités sociétale .

D’ailleurs les premiers résultats de la consultation des salariés que la CFDT mène dans les hypermarchés vont dans ce sens car au 12 décembre nous avons recueilli pour l’instant plus de 5000 réponses.

D’autre part, quel est le réel intérêt économique de telles ouvertures ?

Quel est le risque de cannibalisation avec nos enseignes de proximité ?

Est-ce qu’il ne faudrait pas déjà travailler sur nos fondamentaux la semaine (services au client, ruptures, moyens humains, une meilleure gestion des marchandises) ?

La CFDT demande à la direction de revoir son argumentation sur ces points.

Aujourd’hui, elle n’est pas convaincante, pas chiffrée.

Il ne suffit pas d’annoncer simplement vouloir se calquer sur la concurrence sans différentiation.

La CFDT est ouverte à la discussion mais là c’est imposé à l’ensemble des magasins alors même que pour beaucoup d’Hypers c’est un non-sens économique. Nous demandons la liste des magasins concerné avec les explications du réel intérêt d’ouverture elle nous est refusée !!

La CFDT est contre la dérégulation de l’ensemble des hypermarchés et pour cela demande le retrait de cet accord pour plusieurs raisons.

La première c’est que les salariés sont contre.

2      Les salariés ne croient pas au volontariat

3      nous sommes contre la banalisation, la dérégulation

4      Refus de nous donner la liste des magasins

5      Et pour Finir on rappellera que si aucun syndicat ne signe les hypermarchés Carrefour resteront fermés le dimanche matin

 

La Franchise :

Aujourd’hui des rumeurs persistantes courent sur la mise en location gérance d’hypermarchés intégrés. Les salariés sont inquiets quant à l’avenir de leur statut social (déjà malmené ces dernières années).

Dans certains magasins, la direction agite la menace du passage à la franchise lorsque ccs hypermarchés sont en difficultés, ce qui en dit long sur ce que ça implique !

Quelle est la réalité de ces rumeurs ?

Vous vous devez d’avoir un discours clair auprès des salariés, aujourd’hui c’est l’inquiétude qui domine.

Avant d’envisager la franchise, est-ce que l’on ne se doit pas de tout tenter commercialement et mettre les moyens qui s’imposent ?

Conditions de travail :

Nous profitons aujourd’hui de votre venue pour vous alerter sur la dégradation des conditions de travail dans les magasins. Des mouvements ont déjà lieu récemment à Brest, Epernay, Châteauroux, d’autres établissements alertent en ce moment leur direction (Valencienne, Thionville, Nice) : le manque de personnel en est la cause principale, surcharge de travail aussi…

Projet social :

Grande question : quel est le projet social de Carrefour pour ses salariés ? Depuis de nombreuses années les responsables nous présentent leurs stratégies commerciales, mais il manque la partie sociale.

Les dernières années ont été particulièrement éprouvantes : baisse de la participation, baisse des indemnités de départ à la retraite, baisse des primes des nouveaux embauchés, intéressement en berne, insuffisance des effectifs.

Quel espoir et surtout quelle motivation l’entreprise peut-elle redonner à ses salariés.

Déclaration des élus CFDT au comité central d’entreprise carrefour du 15 décembre 2016

 

 

Par tonton le 15 décembre, 2016 dans Chez nous, en France

Laisser un commentaire

Réfléchir ensemble |
Bienvenue dans le monde du ... |
SEA POSITIVO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Point de vue d'un simple ci...
| MaYaK se construit
| mémoires