Navigation | Les hypers Carrefour en difficulté

Les hypers Carrefour en difficulté

 

 

Les hypers Carrefour en difficulté

Les performances accumulées par Carrefour, en France et à l’étranger, ne parviennent pas à faire oublier la mauvaise passe que traversent ses hypers dans l’Hexagone : à magasins comparables, les ventes chutent de 3,1% au deuxième trimestre.

Carrefour insiste sur l’impact négatif, en France, des grèves, des pénuries de carburant et de la météo pluvieuse du printemps pour expliquer les difficultés de ses hypermarchés, dont le chiffre d’affaires au global chute de près de 5% sur la période (essence incluse).

Il n’empêche. Trimestre après trimestre, les performances du format amiral du groupe se dégradent. À magasins comparables, la croissance est passée de +2,1% début 2015 à -3,1% au T2 2016, dans un mouvement constant de baisse.

La longue descente des hypers français

2015 2016
T1 T2 T3 T4 T1 T2
+ 2,1 % + 0,5 % + 0,7 % - 0,7 % - 0,6 % - 3,1 %

Évolution, par trimestre, du CA des hypermarchés français de Carrefour, à magasins comparables, hors essence et hors effet calendaire. Source : Carrefour.

 

Les ventes des supermarchés français, à l’inverse, sont à la fête. L’impact négatif du carburant pèse sur l’évolution globale des ventes sur le trimestre (-2,0%), mais à magasins comparables, hors essence et hors effet calendaire, le CA est à +2,5% (après un premier trimestre à +0,7%).

Toujours à magasins comparables, dans le reste de l’Europe, seule la Belgique doit composer avec un léger recul des ventes. L’Espagne et l’Italie sont dans le vert.

Le chiffre d’affaires de l’Amérique latine est très dynamique mais la conversion en euros plombe les comptes de Carrefour. Les +17% enregistrés en monnaie locale se transforment en -7% une fois intégrés les effets de change.

En Asie, enfin, le cours des devises creuse encore plus les difficultés du distributeur : -6% en monnaie locale, -12% en euros.

Des ventes en recul au deuxième trimestre

CA TTC Évolution À magasins comparables,
hors essence
France 9 861 M€ - 3,0 % - 0,9 %
- hypers 4 970 M€ - 4,8 % - 3,1 %
- supers 3 275 M€ - 2,0 % + 2,5 %
- proxi et autres 1 616 M€ + 0,6 % - 0,2 %
Espagne 2 105 M€ + 0,0 % + 0,7 %
Italie 1 334 M€ - 2,3 % + 1,4 %
Belgique 1 077 M€ - 0,5 % - 0,5 %
Amérique latine 3 783 M€ - 7,5 % + 15,5 %
Asie 1 533 M€ - 12,2 % - 6,0 %
Total groupe 20 499 M€ - 4,1 % + 2,7 %

Chiffre d’affaires TTC et évolutions sur le deuxième trimestre 2016. À magasins comparables s’entend hors essence, hors effet calendaire et à changes constants. Source : Carrefour.

 

Les marges du groupe, elles, se tiennent bien. Le résultat opérationnel courant est stabilisé à 1,8% du chiffre d’affaires en France sur l’ensemble du premier semestre.

Il progresse de 0,3 point dans le reste de l’Europe et de 0,2 point en Amérique latine (confirmant le statut de pépite de rentabilité du continent).

Carrefour, en revanche, accuse des pertes sèches opérationnelles en Asie. Le distributeur est notamment en train de « transformer son modèle en Chine, dans un contexte d’évolution rapide des attentes des consommateurs » et devient « sélectif » sur son expansion.

Un résultat qui se redresse sur l’ensemble du semestre

CA HT ROC/CA Évolution
France 17 179 M€ 1,8 % =
Autre Europe 9 428 M€ 1,6 % + 0,3 pt
Amérique latine 6 453 M€ 4,2 % + 0,2 pt
Asie 3 229 M€ - 0,2 % - 1,6 pt
Total groupe 36 289 M€ 1,9 % + 0,2 pt

Chiffre d’affaires HT et résultat opérationnel courant (ROC) sur le premier semestre 2016. Source : Carrefour.

Par tonton le 10 septembre, 2016 dans Chez nous, en France

  1. Est-ce la fin du tout sous le même toit ?

    Commentaire by DEluxxxxE — 11 septembre, 2016 @ 7:15

Laisser un commentaire

Réfléchir ensemble |
Bienvenue dans le monde du ... |
SEA POSITIVO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Point de vue d'un simple ci...
| MaYaK se construit
| mémoires