Navigation | Archive » 2010 » mars

27 mars, 2010

NAO 2010

LES TICKETS RESTAURANT

69 magasins n’ont pas de tickets restaurant. Au 1er juillet 2010, la Direction propose de mettre en place pour les salariés qui ont plus d’un an d’ancienneté, dans tous les magasins qui n’ont pas le Ticket restaurant, d’un titre à 3,20 €, avec la répartition suivante :
 
• 1,60 € payé par  l’entreprise

• 1,60 € payé par le salarié  Dans les magasins dont le montant du ticket restaurant est inférieur à 3,20€, le montant sera porté à 3,20€.
Dans les magasins disposant d’une cantine, l’entreprise financera une participation équivalente à 1,60€ par salarié qui prend un repas à la cantine.

GRILLES DE SALAIRES

Augmentation de + 1 % au 1er Mars

DISPOSITION CONVENTIONNELLES

A compter du 1er Juillet 2010, prise en compte de la totalité de l’ancienneté des salariés en congé parental  en cours ou à venir.

FOND DE SOLIDARITE

300 000 € en 2009 alloué au fond de solidarité, il reste 27 000 € qui seront reportés en 2010
Reconduction de la même somme pour l’année 2010, en plus des 27 000€.

PRISE DE CONGES PAYES

La Direction et les partenaires sociaux se rencontreront dans la première quinzaine de mai pour la première réunion afin de négocier une  modification de la période de congés payés afin de ramener celle-ci du 1er Janvier au 31 décembre de chaque année.
La date d’application de cet accord est prévue pour 2011.

REMISE SUR ACHAT  CARTE PASS SALARIES

Reconduction de la remise sur achat pour une durée illimitée à compter du 1er Juillet 2010.
Les salariés pourront bénéficier d’une Remise de 7% sur :
• Les achats en  magasin
• Carrefour Voyage
• Billetterie
• Assurances Carrefour
• Fuel

REDUCTION CARTE GOLD ET CARTE PASS

Reconduction illimitée de la cotisation réduite pour la carte Gold, soit pour 2010  36€ pour l’année 2010 au lieu de 50€  et gratuite de la carte Pass.

CREDIT CARREFOUR

un dix fois sans frais pour un achat  n’excédant pas 10 000 €, une fois par an.
Reconduction illimitée, dans la limite de 1 fois par an.La Direction s’engage à appliquer la remise sur achat à toutes les formes de facilité de paiement (3,4 ou 10 fois sans frais), dès lors qu’une solution technique fiable est validée.

ABSENTEISME

Pour l’année 2010, la Direction propose d’attribuer une prime de 100 € brut au prorata de la base contrat aux salariés présents depuis un an dès lors que le taux d’absentéisme de leur magasin diminuerait sur la période du 1er Mai au 31 octobre 2010.Cette prime serait payée en décembre 2010
Le taux d’absentéisme est apprécié par établissement, selon le barème suivant :
     – Inférieur à 5% : maintien du taux d’absentéisme
     – 5,01 % à 7% : diminution de 0,35%
     – 7,01% à 9% : diminution de 0,5%
     – 9,01% à 11% : diminution de 0,65%
     – Supérieur à 11,01% : diminution de 1%

La CFDT est contre cette proposition de la direction 

Evolupro

25 magasins déployés  4 en 2008 et 21 en 2009 seront reconduits en 2010  et 20 nouveaux magasins seront déployés.

Gpec

Mise en place d’un guide vulgarisation pour les personnes concernes par la GPEC avec l’obligation par Carrefour de faire une proposition de reclassement pour tout salarié qui aura son poste supprimé  Fin de Réunion à Evry à 21 heures.
 

Par tonton le 27 mars, 2010 dans Au magasin
Pas encore de commentaires

25 mars, 2010

Les retraites en or de l’Europe

D’accord, rien de comparable avec les retraites en or des pdg, mais les 129 – très – hauts fonctionnaires de l’Union européenne (commissaires, juges, greffiers…) n’ont vraiment pas à se plaindre. Aucun régime de retraite de la fonction publique dans les 27 États membres n’est aussi favorable. Et pour cause, un commissaire européen, un juge, un avocat général de la Cour de justice… n’acquittent aucune cotisation, contrairement au fonctionnaire européen lambda qui, lui, verse 10,90 % de son traitement de base.

Mais pour ce tarif zéro, les hauts fonctionnaires de l’Union bénéficient de prestations luxueuses détaillées dans un rapport que s’apprête à publier Sauvegarde Retraites, association connue pour son obstination à traquer les abus. Ainsi, quand ils abandonnent leurs fonctions, les maîtres de l’Union peuvent toucher jusqu’à 70 % d’un dernier traitement très confortable. Les émoluments de ces « superfonctionnaires » s’élèvent, en moyenne, à 21.260 euros mensuels. Au bas de l’échelle, le greffier du Tribunal de la fonction publique touche 16.327 euros. En haut, le président de la Cour des comptes perçoit 23.405 euros et celui de la Cour de justice 26.651 euros, et cela, sans indemnités et autres suppléments familiaux (par exemple, plus de 2.000 euros par mois pour 3 enfants à charge !).

Pour obtenir les 70 % de leur dernier salaire pour leurs retraites, les hauts fonctionnaires de l’Union n’ont pas besoin de trimer 40,5 ans, comme dans le privé, en France. Il suffit de « tenir » 16 ans. La vérité oblige à dire qu’il est assez rare de parvenir à ce seuil fatidique compte tenu de la durée des mandats, mais même un court passage reste avantageux. Ainsi, Jacques Barrot, vice-président de la commission chargée des transports, au terme de seulement 5 ans de mandat, aura droit, en octobre, à une pension de 4.728,20 euros.

Les partants peuvent espérer toucher entre 300.000 et 500.000 euros

La vérité oblige à dire là aussi que ces retraites sont cumulables avec celles obtenues dans les pays d’origine. Et qu’en cas de départ avant l’âge – 65 ans -, les 129 privilégiés de l’Union touchent de confortables parachutes. Sous forme d’une « indemnité de déménagement », sachant que tous les coûts (transports, assurances…) sont, en plus, pris en charge par l’Union. S’ajoute une « indemnité de transition » servie mensuellement pendant 3 ans en proportion du salaire de base et de la durée du mandat effectué (40 % pour moins de 2 ans, jusqu’à 65 % au-delà de 15 ans). Une restriction toutefois : une fois le mandat achevé, si le haut fonctionnaire européen exerce une nouvelle activité, sa rémunération ne doit pas dépasser, y compris l’indemnité de transition, ce qu’il percevait à Bruxelles ou à Luxembourg.

Au total, en cumulant les deux indemnités, les partants peuvent espérer toucher entre 300.000 et 500.000 euros, ce qui n’altère en rien les prestations de retraite à venir. Pas mal pour des responsables mieux que bien payés (le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, avec 29.504 euros, touche plus que le président des États-Unis) et qui, le plus souvent, réintègrent leur administration d’origine, reviennent à la politique ou pantouflent dans le privé. Conclusion de Sauvegarde Retraites : « C’est un comble, l’administration européenne, garante de l’orthodoxie budgétaire et si prompte à jouer les gendarmes vis-à-vis des États membres qui ne respectent pas les principes de bonne gestion et de rigueur économique, mène, pour elle-même, aux frais des contribuables, une politique laxiste totalement coupée des réalités. »

Par tonton le 25 mars, 2010 dans Chez nous, en France
Pas encore de commentaires

Réfléchir ensemble |
Bienvenue dans le monde du ... |
SEA POSITIVO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Point de vue d'un simple ci...
| MaYaK se construit
| mémoires